Les publications

Logement social et politiques urbaines - Marseille 1999

Cinq ans après notre séminaire de Lyon sur le logement social, l'évolution des octrines et des politiques de la ville appelle à dresser un état des lieux et à reformuler les problématiques.

La question du logement social, de son financement, de l'actualisation de ses ontenus et de ses objectifs reste posée: force est de constater que les dispositifs actuels de son financement sont autant déconnectés de tout projet d'ensemble sur la ville que d'une réflexion prospective sur les formes et les usages modernes du logement.

En matière d'urbanisme opérationnel, l'Etat affirme depuis l'amendement Dupond et le rapport Sueur de nouvelles ambitions.
Il oppose, par exemple, le préalable d'un "projet urbain" dont la qualité doit conditionner l'octroi de financements - c'est la circulaire d'octobre 1998 - à la programmation opportuniste d'opérations démolition-reconstruction. A cette occasion, on annonce pour les trois ans à venir quelque 300 opérations dites de renouvellement urbain" et un rythme de 3 500 logements démolis par an. A des titres divers, il semble que la quasi totalité des villes soit concernée, dans les départements ruraux ou urbains.
C'est aux DDE de promouvoir localement la qualité des actions urbaines et des opérations de logement social, et de veiller à leur mise en place. C'est aussi aux architectes-conseils d'apporter toute leur compétence face aux carences rencontrées sur le terrain: leur activité professionnelle et leur implication dans les démarches urbaines contribuent à en faire des animateurs essentiels des actions et des réflexions dans les DDE.

Quelques démarches exemplaires se mettent en place mais la DGUHC ne fait pas mystère de la médiocrité de la plupart des dossiers de renouvellement urbain en cours.
Quelle pensée sur l'urbanisme des années soixante? Quels sont les qualités et les handicaps de ces bâtiments? Quelle parole accordée aux habitants? N'est-il pas nécessaire de poser toute opération de construction en terme de relation urbaine? N'est-il pas urgent de repenser le logement du plus grand nombre au regard des évolutions des modes de vie?

Couverture Logement social et politiques urbaines